Quand vient l’inspiration…

Il ne faut pas la laisser s’échapper ! Des mois qu’Erato me boudait, me laissant entrevoir parfois l’ébauche d’un vers, d’une rime, sans toutefois me laisser aller plus loin dans l’écriture. Et là, ce 31 octobre, elle a accepté de passer quelques heures auprès de moi.

Je suis repartie de quelques mots écrits dans un carnet et comme la Muse est taquine, elle a effacé de ma mémoire le souvenir du poème écrit il y a plus d’un an à partir de la même base… Vous le trouverez ici.

Bref, je me suis plagiée moi-même ! Peut-être devrai-je retravailler ces deux poèmes pour n’en faire plus qu’un ; à moins que ce soit mieux de les laisser tous les deux vivre leur vie, après tout, s’ils partent de la même base, ils sont écrits à des moments différents. Qu’en dites-vous ?

 

Silence II

Le silence au dehors
Le chaos en dedans
Le silence m’endort
A mon corps défendant.

Le silence est tumeur
Qui gangrène la vie
En silence se meurent
Mes joies et mes envies.

Le silence rend dure
La plus douce pensée
En silence j’endure
Ma douleur insensée.

Le silence m’enchaine
Au plus noir de la nuit
Le silence déchaine
Le dégoût et l’ennui.

Ax-L, octobre 2015

10 doigts, un Phil et des aiguilles

Publicités

6 réflexions sur “Quand vient l’inspiration…

  1. Ecrit-Libriste dit :

    Voilà une belle démonstration d’équilibre personnel et de force de caractère, que cette façon d’évoquer le silence, car le silence est un ami fiable et fidèle qui embellit la vie !
    Je trouve l’idée très intéressante. Bravo !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s