Allaitement - Stay positive

Allaiter, il faut s’accrocher !

Avant d’être enceinte, je ne m’étais jamais posé la question de l’allaitement. J’ai eu la chance d’avoir une amie qui a allaité son bébé avec succès et pendant assez longtemps. Elle a eu la délicatesse de ne jamais avoir milité en faveur de l’allaitement et je dois bien dire qu’elle a été un exemple.

Quand ma fille est arrivée, je n’ai même pas hésité une seconde. Il était évident que j’allais l’allaiter. L’expérience s’est révélée être un véritable challenge. Peut-être le plus éprouvant que j’ai vécu.

Toutes les futures mamans, ou presque, ont droit aux beaux discours sur l’allaitement et ses vertus. Il faut avouer que le tableau qu’on leur peint est idyllique et pourtant …

Allaitement - Stay positive

Devant les difficultés de l’allaitement, il faut s’accrocher, s’informer et se faire aider pour continuer.

Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas allaiter, au contraire. J’ai allaité ma fille ainée pendant 11 mois et je suis toujours en train d’allaiter la petite dernière qui a 6 mois maintenant. Je dis simplement que tout n’est pas toujours rose quand il s’agit de donner le sein à nos petits anges et qu’il faut s’accrocher.

Les avantages à nourrir nos bébés avec du lait maternel sont nombreux et certains. En premier lieu, pour moi qui suis un peu feignasse sur les bords (hum…), avoir du lait 100% naturel, prêt à la demande, à la bonne température, sans avoir à se trimballer un attirail complexe de tétines, biberons, chauffe-biberon etc… c’est la panacée !

Un autre avantage certain est la protection contre les maladies. Je peux sincèrement dire que ma fille ainée n’a pas été malade tout le temps qu’a duré l’allaitement (bon un épisode de grosses régurgitations qui nous a conduit aux urgences pour rien), pendant près de 11 mois, elle n’a pas eu un seul rhume. Ma fille cadette a 6 mois et n’a jamais été malade. Pour cela je suis reconnaissante à mon lait qui joue bien son rôle protecteur.

Malgré tout, il faut bien dire que les débuts de l’allaitement ont été pour le moins difficiles. Eléa (l’ainée), n’arrivait pas à prendre le sein. Et nous voilà parties à utiliser des bouts de sein en silicone… Super ! Sauf que Mademoiselle ne tirait pas, elle attendait juste que du lait s’écoule pour le boire (feignasse comme sa mère ?). Elle avait du mal à prendre du poids et passait son temps collée à mon sein. Je garantis que les fois où j’ai voulu arrêter d’allaiter pendant le premier mois suivant sa naissance ont été très nombreuses.

Pour une raison inexplicable (et aussi grâce aux encouragements de mon mari), j’ai continué à m’accrocher. J’ai donc loué un tire-lait à la pharmacie du coin. Vive les séances en plein milieu de la nuit devant des vieilles redifs de Plus Belle La Vie – ben oui à 3h30 du matin il n’y a pas grand chose à voir à la téloche. Finalement, il a bien fallut acheter biberon, tétines et chauffe-biberon… Après un mois de ce traitement (tétées interminables + bibis de lait tiré), elle a enfin réussi à téter correctement. Alléluia !

Les bébés se suivent et ne se ressemblent pas. Pour une raison inconnue, certains bébés ont des difficultés à prendre le sein alors que pour d’autre ça coule de source comme pour ma fille cadette qui a tété les deux seins en salle d’accouchement.

Tout ça pour dire que quelle que soit la difficulté que vous rencontrerez, la bonne nouvelle c’est qu’elle ne durera pas. Ce qu’il faut c’est ne pas paniquer, ne pas prendre de décision hâtive (par exemple après une nuit compliquée) et surtout rester positive.

Quel que soit le problème, il y a toujours une solution pour continuer d’allaiter !

Il faut parler et se renseigner, sur Internet (le site de la Leche League est ma Bible), auprès de votre pédiatre, d’une sage-femme, les femmes de votre entourage peuvent être des mines d’infos, la PMI de votre ville…

Et vous quelle difficulté avez-vous rencontré pendant l’allaitement ? Quelles solutions avez-vous trouvé pour y remédier ?

Estelle (Miléa le Blog)

Publicités

3 réflexions sur “Allaiter, il faut s’accrocher !

  1. yukielyarth dit :

    ;C’est vrai que ça peut être un vrai challenge l’allaitement surtout au démarrage j’ai eu le droit à un engorgement et au tire lait. J’ai allaitée mon fils de manière exclusive jusqu’à ses 5 mois et jusqu’à ses 7 mois il y avait la tétée du matin et du soir. Je n’ai pas vraiment décider d’arrêter c’est lui qui s’est sevrer ce qui est en somme très bien car beaucoup moins frustrant et culpabilisant si j’avais du décider d’arrêter. J’ai utilisée les bouts de seins pour mon fils car pas les bouts de seins de faits et j’ai adorer. Je pense que ça a aidé au passage du biberon. Malgré l’allaitement mon fils nous a fait otite, bronchite et pharyngite à 2 mois de vie et il a tout de même eu des rhumes mais aucunes grosse maladie durant l’allaitement. Il nous a fait sa première angine 1 an tout juste après l’arrêt de l’allaitement mais s’en ai remit très vite. Merci pour ce témoignage

    J'aime

    • milealeblog dit :

      Bonjour yukielyarth,
      Merci pour ton témoignage et bravo à toi d’avoir allaité ton fils aussi longtemps !
      Pour ce qui est de la protection contre les maladies, je dois préciser que le lait maternel joue mieux son rôle si la maman et le bébé sont ensemble le plus souvent possible.
      En fait c’est assez simple, le corps de la maman fabrique les anticorps qui se retrouvent dans le lait en fonction des stimuli de l’environnement dans lequel elle et le bébé vivent. De cette manière le nourrisson est protégé.
      Il y a des études disponibles sur le net à ce sujet. Le site de la Leche League est une source d’infos dans ce domaine aussi.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s