Coup de cœur série : iZombie

Oui, vous avez le droit de me fouetter, je n’ai pas écris un seul article ici depuis un bon gros mois. Pour ma défense, à chaque fois, je me trouvais chez mes parents et disons que l’ordinateur était monopolisé par son propriétaire, dit « Le Maître du PC » (c’est moi qui ait commencé à l’appeler comme ça) et par conséquent, je n’y ai pas eu accès pendant plus de trois semaines. La tablette étant tombée en panne, je me suis retrouvée dans la panade et dans l’incapacité d’écrire non seulement pour le Cercle des Blogueuses mais également sur mon petit blogounet – alors que j’avais fais mon retour en mode super motivée et tout – et je tiens donc à m’excuser non seulement auprès de vous, mais aussi auprès de mes collègues qui gèrent tout ce petit monde. Pardon, pardon, pardon !

Ce mea culpa étant terminé, je suis revenue ici pour vous parler, non pas de ma carrière de rock-star qui finalement est tombée à l’eau, mais de séries. Si vous ne le saviez pas, je suis une grande series-addict. Actuellement, je suis près d’une trentaine de séries différentes, certaines sont en retard dans mon planning, d’autres temporairement mises de côté… Mais tous les jours, je regarde au moins un épisode de série. Je ne suis certainement pas aussi extrême que certaines personnes, quoi qu’en période de vacances (genre quand j’ai vraiment, vraiment rien à faire), je peux mater de la série toute la journée. À ce compte, les saisons défilent à une vitesse assez impressionnante. La plupart, je les regarde seule, mais parfois, Monsieur se joint à moi. Et c’est ce qu’il s’est passé pour la série dont je vais vous parler aujourd’hui : iZombie.

iZombie -- Image Number: ZMB1_KeyArt2.jpg -- Pictured: Rose McIver as Liv -- Photo: Jordon Nuttall/The CW -- © 2015 The CW Network, LLC. All rights reserved.

iZombie — Image Number: ZMB1_KeyArt2.jpg — Pictured: Rose McIver as Liv — Photo: Jordon Nuttall/The CW — © 2015 The CW Network, LLC. All rights reserved.

Jeudi dernier, nous avons donc commencé la saison 1 de cette série sortie au printemps 2015. Elle m’avait été conseillé par un ami qui, fan de comics, avait absolument adoré – sachant que cette série est inspiré d’un comics, mais ne me demandez pas lequel, je ne suis en rien experte – et j’ai attendu le moment propice pour la proposer à Monsieur. Une fois commencée, nous l’avons dévoré en seulement 3 jours. Pour lui, comme pour moi, cette série est une véritable révélation, un coup de cœur de cette année (qui, soit, n’est pas encore terminée).

Petit résumé rapide, histoire d’expliquer un peu de quoi ça parle. Bon, vous l’aurez deviné avec le titre, déjà ça parle de zombies. On est donc à Seattle (comme dans Grey’s Anatomy !) et on suit une jeune étudiante en médecine, Olivia Moore (surnommée Liv), qui mène une vie qui semble idyllique avec son fiancé, Major, et le reste de sa famille avec laquelle elle semble très soudée. Femme brillante, honorable et gentille, elle s’entend même avec ses collègues de boulot, même celle qui semblait être sa Némésis. Seulement, lors d’une soirée un peu folle sur un bateau, une étrange épidémie se répand, une tuerie commence et elle est griffée par un homme qui s’avère être un zombie. Elle se réveille le lendemain dans un sac mortuaire avec une furieuse envie de manger des cerveaux. Réalisant ce qu’implique sa nouvelle condition, elle décide de tout plaquer, son job, son fiancé, sa famille, pour retourner vivre avec sa meilleure amie, Peyton, et elle obtient un travail de médecin légiste où elle rencontre Ravi, son boss qui découvre rapidement son secret. Le petit bonus, c’est que lorsque Liv mange un cerveau, elle découvre les souvenirs de son ancien porteur sous la forme de visions, visions qui lui permettront de résoudre des crimes auprès du Détective Babineaux qui la croit tout simplement médium.

Pourquoi est-ce qu’on a adoré cette série aussi bien lui que moi ?

Tout d’abord, on a aimé le format des épisodes. En effet, dans chaque épisode, on suit la résolution d’un meurtre (ou de plusieurs), avec l’enquête et l’aide que Liv apporte à la fois en tant que médecin légiste et zombie au détective Babineaux, mais on a également une storyline dans laquelle on avance pas à pas. Personnellement, j’aime ce genre de format car on ne s’ennuie pas, il se passe toujours quelque chose.

Ensuite, on a aimé absolument tous les personnages, aussi bien les rôles principaux que secondaires. Tout d’abord, Liv est absolument géniale. Déprimée et blasée par sa condition de zombie, elle doit réapprendre à « vivre » et on l’observe évoluer à chaque épisode. Et parce qu’elle est un zombie et qu’elle mange des cerveaux, elle ne récolte pas seulement les souvenirs mais également le comportement des personnes qu’elle mange ce qui mène à des situations souvent très cocasses. Je reprécise qu’elle ne mange que des cerveaux provenant de cadavres et qu’à aucun moment, elle ne tue quelqu’un (ni même au début).

Ensuite, nous avons Ravi, son patron – médecin légiste évidemment – qui est son premier allié, déterminé à trouver un remède à son mal. Ce qu’on a aimé chez lui, c’est son côté indien qui nous rappelle un peu Rajesh Koothrapalli (pour ceux qui suivent The Big Bang Theory), et son côté définitivement geek. Ce gars est bizarre et on aime ça. Il est également d’un grand soutien pour Liv en toutes circonstances.

Major, l’ex-fiancé de Liv, c’est le beau gosse par excellence, attentionné qui se préoccupe énormément des autres et de son entourage et qui ne comprend pas la séparation avec Liv. Il travaille dans un refuge pour jeunes fugueurs-délinquants-orphelins, bref tout ce que vous voulez. Au fil de la saison, on le voit évoluer passant du beau-gosse souriant, au mec qui se croit fou.

Enfin, parlons un peu de Blaine, l’un des méchants de cette histoire. Blaine est celui qui a transformé Liv en zombie. C’est un irrémédiable menteur, un personnage sournois qui manipule tout son petit monde et un incroyable homme d’affaires. Il est capable de se faire passer pour le gentil petit zombie qui vit mal sa condition alors qu’au contraire, il est plus que ravi de ce qui lui arrive ! J’ai adoré son côté narcissique, son humour décalé, son regard de méchant-zombie-psychopathe.

Quant au détective Babineaux, je l’ai adoré parce qu’il forme déjà un sacré duo chocolat-vanille avec Liv qui est tordant (d’ailleurs, des petites blagues sont toujours faites sur leur différence de couleur de peau qui est assez… prononcée), mais aussi parce qu’il a un côté naïf – il pense que Liv est médium alors que tous les indices sont sous son nez – mais toutefois, on sent qu’il perçoit que quelque chose de bizarre se trame.

Les autres personnages sont plutôt secondaires mais chacun trouve sa place dans la série. Ce qu’on a aussi aimé dans la série, c’est l’atmosphère qui s’en dégage. Rien à voir avec The Walking Dead. Ici, on rigole souvent, il n’y a rien (ou presque) de gore. C’est une série de zombies assez légère dans l’ensemble et qui n’est pas choquante. Les âmes sensibles peuvent sans soucis la suivre – et je sais de quoi je parle, je suis une chochotte.

Je ne sais pas si mon article vous aura donner envie de regarder, je ne suis jamais très douée pour parler des choses que j’aime vraiment, vraiment beaucoup – en dehors des vernis – mais je me soigne ! Alors, alors, avez-vous regardé iZombie ? Ou alors est-ce une découverte pour vous ? Regarderez-vous ?

À savoir que la saison 1 ne contient que 13 épisodes et que la saison 2 arrive très prochainement, puisqu’elle débute le 7 octobre aux Etats-Unis !

Publicités

2 réflexions sur “Coup de cœur série : iZombie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s