NICOLA AU PARADIS

Si le paradis m’était conté, voici comment je le verrais :

D’un calme étrangement plat, on y voit des nuages d’un blanc immaculé et un ciel d’une teinte d’un bleu des plus profonds.

Et chacun s’y ennuie.

Les anges avec leurs courtes boucles blondes glissent de nuages en nuages, faisant voleter leurs ailes faites de plumes d’oies.

Les mortels errent ça et là, le visage tranquille et un sourire confiant sur les lèvres.

L’amour règne, accompagné d’une languissante monotonie.

Saint Pierre, sa longue barbe blanche soigneusement peignée, veille sur la porte du paradis.

Celle-ci, fraîchement nettoyée, étincelle, sa couleur or se mêlant à ses reflets argentés.

Et moi assise sur un nuage, les jambes croisées, j’attends.

J’attends pleine d’ennui que l’éternité passe.

Hors un jour, sur terre, un homme d’une quarantaine d’année meurt…peu importe comment. Il meurt voilà tout.

Ses courts cheveux noirs en bataille, il arrive devant Saint Pierre.

Son regard, couleur d’une mer ayant apprivoisé l’orage se pose sur moi.

Le reconnaissant, je me lève de mon siège improvisé et devine que je ne m’ennuierai plus.

Le paradis peut bien rester tranquille et sage, moi je ne le serai plus.

Saint Pierre regarde le nouveau venu avec un petit air d’exaspération comme s’il savait déjà que ce rebelle au sourire caché va faire de son paradis blanc une scène de rock.

Je murmure son nom :

« Nicola. »

Saint Pierre se tourne vers moi, le visage sévère, mais je ne le vois pas et si je l’avais vu qu’aurais-je fait ? Hausser les épaules sans doute, car pour moi désormais l’éternité ne sera jamais assez longue.

Le leader d’Indochine s’approche de moi et m’effleure sans un mot mais avec un discret sourire.

Je ne le retiens pas, je sais qu’il y a quelqu’un qu’il a hâte de retrouver.

Et en effet je vois au loin une forme masculine se lever et s’avancer vers lui.

Voilà comment j’imagine le paradis… une éternité au son d’Indochine.

nicola-sirkis-489665

(https://www.toslog.com/les-pages-de-ode)

 

Publicités

Une réflexion sur “NICOLA AU PARADIS

  1. axelle57 dit :

    Tu l’as sacrément rajeuni, il a 56 ans ;-). Cela dit, je le trouve toujours charmant et je passerait bien aussi l’éternité à l’écouter et à chanter avec lui ! Tu me le prêteras un peu quand nous serons au paradis ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s