La course à pied et moi #1

Qu’on se le dise, je ne suis pas sportive pour deux sous. Je suis une traumatisée du sport depuis le collège. Non non, je n’exagère pas ! Entre les sports co où j’étais dans les dernières choisies parce que pas assez rapide/efficace/précise et à qui on ne passait jamais la balle (d’où une marge de progression et d’amélioration quasi nulle), et les sports individuels où je réussissais brillamment à être ante-pénultième ou avant-dernière, je faisais le désespoir de mes profs de sport et de mes camarades de classe. Les seules activités sportives où j’arrivais encore à peu près à tirer mon épingle du jeu étaient gymniques. Parce qu’à côté, je faisais de la danse et ça s’en rapprochais un peu. Et parce que je suis très souple.

 

La course à pied et moi

Il était une fois une jeune femme de 44 ans (oui à 44 ans on est encore jeune) qui, après quelques soucis de santé et d’hormones mal tolérées conjugués à certaine une sédentarité hivernale se retrouva fort dépourvue quand le printemps fut venu ! De méchants kilos avaient profité de l’occasion pour se greffer principalement autour de sa taille, de ses hanches et de ses cuisses. Elle s’imaginait qu’une fois les beaux jours revenus, avec les aller-retours à pieds à l’école et quelques petites mesures diététiques simples (pas question de régime, elle est trop gourmande), ceux-ci s’envoleraient gaiement vers d’autres horizons. Que nenni, non seulement les traîtres restaient bel et bien accrochés, mais en plus ils continuaient à appeler des petits copains en renfort !

Elle se décida donc à aller voir le grand sorcier JCM pour lui demander conseil. Il l’écouta attentivement et lui proposa de tester les effets de l’anacardium orientale 9ch et des granions de chrome pendant 1 mois pour commencer, tout en poursuivant ses mesures alimentaires de bon sens.

Au bout de 3 semaines, les kilos installés étaient toujours là mais les nouveaux renforts avaient été repoussés. Certes, c’était une avancée, une bataille gagnée, mais pour remporter une victoire définitive, elle se dit qu’elle avait besoin de frapper plus fort. C’est ainsi qu’elle décida de mettre en œuvre une idée qui lui trottait dans la tête depuis quelques semaines (se lancer dans la course à pied), mais qu’elle se refusait à admettre à cause de cette croyance intime qui la suivait depuis de nombreuses années, à savoir que ce n’était pas pour elle (et là, elle se dit qu’il faudrait peut-être qu’elle pense à remercier l’autre grand sorcier, JBK, la prochaine fois qu’elle le verrait puisque c’est grâce à lui qu’elle avait déjà pu démonter un certain nombre de croyances qui la suivaient comme des boulets accrochés au drap d’un fantôme).

A 44 ans, certes, on est encore jeune, mais la reprise d’un sport, surtout après de nombreuses années sans rien faire, nécessite l’aval et les conseils d’un grand sorcier. Ce lundi-là, elle retourna donc voir le fameux JCM pour lui en parler. Il l’encouragea dans cette voie et lui prodigua moults conseils avisés, lui-même étant un adepte de la course à pied. Il lui dit également qu’il lui faudrait aller faire un bilan auprès d’un sorcier du cœur mais qu’elle pouvait d’ores et déjà se lancer.

Elle partagea son projet avec son Prince Charmant afin d’acquérir son soutien, lequel lui fut accordé sans réserve. Aussi décida-t-elle de partir l’après-midi même en quête des pantoufles de verre chaussures adéquates.

IMG_20150518_153746

Comme toute princesse qui se respecte, elle ne put résister à compléter sa tenue avec, non pas une robe de bal, mais un corsaire de course dans lequel elle pourrait glisser son smartphone afin d’accompagner un moment potentiellement difficile avec de la musique.

L’une de ses proches connaissances étant pratiquante, elle en discuta avec elle et reçut d’autres conseils avisés. Elles pourraient même courir ensembles de temps en temps, c’est plus motivant !

Elle parla de son projet le soir même à sa sorcière ostéo JC. Celle-ci l’encouragea également dans sa résolution et ajouta des recommandations importantes à celles du sorcier JCM.

Forte de tout ce soutien, pleine d’enthousiasme et de motivation, elle partit le matin suivant pour sa 1ère course en solitaire (sous les regards un peu incrédules de ses enfants), ça lui semblait plus adéquat au moins le temps de se dérouiller un peu…

IMG_20150519_084124

Elle rentra chez elle, fatiguée mais fière de ses plus de 2km parcourus, dont 2 en course avec un peu de marche au début, au milieu et à la fin. Malgré des jambes légèrement cotonneuses, elle se donna rendez-vous pour le jeudi matin suivant…

Axelle, 10 doigts, un Phil et des aiguilles

Publicités

6 réflexions sur “La course à pied et moi #1

  1. sownails dit :

    Super ton article ! Avec chéri on s’est mis dans la tete (je m’etais mise toute seule dans la tête hein) de participer a une course de 5km (non chronométrée important lol) qui se deroulera en bas de chez nous en juillet (dans le genre colorrun). Le lendemain de cette brillante idee on est allé s’acheter des chaussures et le surlendemain on etait pret a faire le parcours. Apres 10 ans sans sport ayant toujours detester ca a l’ecole, c’etait un exploit, jsuis partie fierement et puis j’ai vite dechanté mdr j’ai meme pas couru 1 km et j’ai cru mourir (presque crise d’asthme et jambe plus que cotonneuse) il m’a fallu 3-4 jours pour passer les douleurs et courbatures :p et depuis on n’a pas retenté, on a sorti les velos et ca sera deja bien ^^’

    J'aime

    • axelle57 dit :

      Mon grand sorcier m’a dit qu’il fallait y aller vraiment très doucement, surtout pas se lancer sur un grand parcours dès le départ et s’arrêter de courir pour marcher dès qu’on sent que ça ne va plus.

      J'aime

  2. Esmerine dit :

    Excellent ton article Axelle ! Dis donc, bravo pour cette remise au sport, et particulièrement à la course… J’en vois passer des sportives devant chez moi et à chaque fois, je me dis « mais comme elles ont du courage ! »
    Je devrais prendre exemple sur toi. Ça fait longtemps que je n’ai pas repris d’activités sportives. Mis à part la marche en forêt que j’adore… Je ne suis pas assidue et abandonne vite l’hiver (non mais fait froid aussi, lol, que d’excuses).
    Je ne suis même pas sûre de pouvoir courir 500m sans m’effondrer… J’ai toujours trouvé super dur la course à pied !
    A l’école, je courrais un tour, puis passais le tour suivant derrière un arbre, et ainsi de suite, en espérant que le prof n’y voit que du feu. Lol, quand j’y repense…
    Par contre, j’étais assez fan de natation et j’excellais au lancé de marteau. J’ai aussi fait de la danse 😉
    C’est vrai que le printemps donne envie de se remettre au sport.

    J'aime

  3. Niky72 dit :

    Bonjour
    Pour ma part c’est 43 non non pas la taille de mes baskets la c’est 41 🙂
    Bref Berte aux grands pieds a participe a la parisienne l’an dernier (en marchant puis en courant … A 200 mètres de l’arrivée) et ce fut tellement une journée de ouf que je me suis réinscrite pour cette année !
    Seulement voilà … J’ai décidé de la courrir en entier cette fois ci … Et donc l’entraînement va être nécessaire voir obligatoire .
    Je me trouvais plein excuses pluie pluie vent pluie hormones en phase déglinguées bref les beaux jours arrivent je n’ai plus d’excuse . Ah si … Les hormones c’est ce we . Zut flûte mince ! Bon la course c’est en septembre … Ouf

    J'aime

  4. Macyma dit :

    wouah! 2km des la première fois, je ne suis pas certaine d’arriver à en courir 1.
    En tout cas, ça me motive! Bravo à toi! J’ai hâté de vOir ton bilan dans 15jours.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s